Poste d’ingénieur·e d’études – Ingénieur·e spécialisé·e en pétrographie des céramiques

Photo : Rawpixel Ltd (Creative Commons)

Ingénieur·e d’études “spécialisé·e en pétrographie des céramiques”

Date limite de candidature : vendredi 13 janvier 2023

Télécharger la fiche de poste complète en français :

Contexte

Élément essentiel de l’économie des sociétés anciennes depuis le Néolithique, la poterie est classiquement étudiée d’un point de vue typologique pour la mise en place de séquences chronologiques souvent fondées sur la périodisation des formes et décors céramiques. Conduite beaucoup plus rarement, l’étude fine des matériaux argileux exploités par les potiers pour la fabrication de leurs récipients possède pourtant un très fort potentiel informatif, en ce qu’elle donne accès à leurs territoires d’approvisionnement, à leurs réseaux de circulation, ainsi qu’à leurs possibles interactions. Dans la vallée de l’Aisne, au cours du Néolithique et des âges des Métaux, les nombreux sites d’habitat et funéraires livrent les témoins d’une riche production céramique dont les structures de production varient fortement dans l’espace et dans le temps (échelle domestique ou centralisée, productions spécialisées, etc.). Les matériaux argileux employés suggèrent des dynamiques socio-économiques variées (exploitation de sources argileuses lointaines, circulation de récipients sur de longues distances, artisans itinérants, etc.) révélant le périmètre de territoires d’exploitation et de réseaux de contacts dont il nous faut encore saisir toute la complexité. La résolution de la carte géologique de la vallée de l’Aisne n’étant pas assez fine pour pister toutes les formations argileuses disponibles, la constitution d’une collection de référence d’argiles propre à la région est cruciale.

Depuis plus de 20 ans, des échantillons de terres argileuses sont régulièrement collectés dans la vallée de l’Aisne par plusieurs chercheurs associés au Groupe de Travail “Territoires culturels et circulation des sociétés anciennes” du LabEx DynamiTe. Cette unique collection de référence a par ailleurs été considérablement enrichie en 2022 à la suite d’une campagne de prélèvements conduite dans le cadre du projet MATRICES (projet DIM PAMIR, dir. L. GOMART) dédié à la caractérisation fine des traditions potières du premier Néolithique de la vallée de l’Aisne (5100 – 4950 BCE). La présente demande concerne la valorisation scientifique et la mise en commun de cette collection de référence, qui compte à ce jour près d’une centaine d’échantillons de terres. Aujourd’hui rassemblée au sein du laboratoire Trajectoires, l’« argilothèque » de la vallée de l’Aisne doit être inventoriée, documentée (méso- et micro-photographies) et décrite, afin d’être accessible à l’ensemble de la communauté scientifique et atteindre ainsi son plus haut potentiel scientifique.

Missions

La personne recrutée aura pour mission le travail d’inventaire, de conditionnement et de description des échantillons d’argile récoltés dans la vallée de l’Aisne. Les différents pétrofaciès représentés seront documentés macroscopiquement « à cru », sans cuisson préalable. Chaque échantillon d’argile fera également l’objet d’une briquette expérimentale cuite, dans laquelle sera taillée une lame mince afin que chaque chercheur travaillant dans la vallée de l’Aisne, et au-delà, puisse disposer de points de comparaison précis sur des céramiques archéologiques. Les informations décrivant chaque échantillon (attributs spatiaux, caractéristiques pétrographiques et minéralogiques) seront regroupées au sein d’une base de données dont la structure a déjà été établie, mais qu’il reste à compléter afin d’obtenir pour chaque formation une description complète et homogène utilisable par tous. Toutes les lames minces réalisées sur les briquettes cuites seront scannées à haute résolution, afin de rendre la collection consultable autant sur site (laboratoire Trajectoires) qu’à distance. L’objectif à terme est que la base de données ainsi obtenue, associant descriptions, photographies et scanners haute résolution, soit consultable en ligne sur simple demande. La mission sera effectuée dans les locaux du laboratoire Trajectoires (Paris 75004) sous la direction de L. GOMART et F. GILIGNY.

Profil recherché

Titulaire d’un Master 2 en pétrographie des céramiques archéologiques.

Compétences demandées

  • Connaissance pétrographique des matériaux argileux depuis la formation géologique jusqu’au traitement des matériaux (façonnage et cuissons de briquettes expérimentales) ;
  • Connaissance des problématiques archéologiques (assemblages céramiques archéologiques) ;
  • Connaissances de base en SIG ;
  • Respecter le cadre d’une démarche qualité (conditionnement de la collection, inventaire, description des données, documentation).

Conditions de recrutement

La personne recrutée effectuera sa mission dans les locaux de l’UMR 8215 Trajectoires (Centre Malher, Paris 4e arrondissement) sous la direction de L. GOMART et F. GILIGNY.

CDD de 4 mois à temps complet, ingénieur·e d’étude.

Candidatures (CV et lettre de motivation) à adresser avant le vendredi 13 décembre 2022 inclus par mail à : contact@labex-dynamite.com.

Prise de poste début mars 2023.

Contact : louise.gomart@cnrs.fr et francois.giligny@univ-paris1.fr.