“Mobilités et spatialités”

Responsables :

 Nadine CATTANGéographie-cités (UMR 8504)
 Laurent FARETCESSMA : Centre d’Etudes en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques (UMR 245)
 Camille SCHMOLLGéographie-cités (UMR 8504)

Présentation :

La mobilité constitue un des enjeux majeurs des sociétés contemporaines. Le Groupe de Travail (GT) “Mobilités et spatialités” se place dans le paradigme du Mobility Turn : la mobilité ne peut se réduire au seul déplacement mais intègre ce qui le précède et le poursuit, c’est-à-dire tout le potentiel lié à l’intentionnalité, aux stratégies et aux arbitrages, ainsi qu’aux normes et valeurs qui l’accompagnent. Les travaux interdisciplinaires des membres du GT se structurent autour de trois objectifs :

1. Quand les mobilités configurent de nouvelles spatialités. Penser l’espace relationnel en approchant la mobilité comme catégorie fondatrice de l’espace.

2. Les mobilités comme vecteur des recompositions des inégalités socio-spatiales. Entre injonctions et normes, quelle valeur est assignée à la mobilité dans les sociétés contemporaines ?

3. Au croisement de l’humain et du non humain. Appréhender les mobilités humaines dans leurs interactions avec la mobilité des objets, des informations et des émotions.

Plusieurs axes thématiques articulant une réflexion sur les échelles, les temporalités et l’historicité des pratiques sont privilégiés :

  • les mobilités au prisme du genre. Questionner l’hybridité comme métaphore pour une lecture des espaces et sociétés ;
  • les migrations « de transit » dans la fabrique de l’urbain. Développer un cadre analytique sur les conditions de l’être en ville et sur les formes de production d’urbanité par des populations en transit ;
  • mobilités touristiques et patrimonialisation. Comment le patrimoine, loin de se construire dans l’enracinement des territoires, comme un bastion contre la circulation, devient le produit-même des mobilités ?
  • lieux de la mobilité et de l’immobilité : quel droit à la mobilité ? Quelle gouvernance des mobilités dans l’articulation de logiques individuelles et collectives ?

Mots-clés :

Mobilités, territoire, espace, immobilité, normes, genre, injonction, affects, émotions, liens, transit, circulation, frontières, réseaux, lieux.

Publications :

BELTON CHEVALLIER L., MOTTE-BAUMVOL B., FOL S., JOUFFE Y., (2018), “Coping with the costs of car dependency : A system of expedients used by low-income households on the outskirts of Dijon and Paris”, Transport Policy, Vol. 65, pp. 79-88.

BERROIR S., DELAGE M., FLEURY A., FOL S., GUÉROIS M., MAULAT J., RAAD L., VALLÉE J., (2017), “Mobilité au quotidien et ancrage local dans les espaces périurbains”, Annales de Géographie, N° 713, pp. 31-55.

BERTHOMIÈRE W., MAUREL M., RICHARD Y., 2015, “Intégration des immigrés et associations en France. Un essai d’approche croisée par l’économie et la géographie”, Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Espace, Société, Territoire, document 749.

CATTAN N., VANOLO A., 2016. The cruise: visual representations of mobility and gendered images of pleasure. Tourist studies, http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/1468797616682615

BERROIR S., CATTAN N., DOBRUSZKES F., GUÉROIS M., PAULUS F., VACCHIANI-MARCUZZO C., 2017. Les systèmes urbains français. Une approche relationnelle, Cybergeo. https://cybergeo.revues.org/27945

BOULOC C., CATTAN N., FRÉTIGNY J.B., 2019. Quand les marges mobiles construisent des centralités à éclipse. Migrants et touristes à Paris. In dir. X. Bernier, Mobilités et marginalités, PUR