“Réseaux, infrastructures, services : regards croisés”

Responsables :

 Jean DEBRIEGéographie-cités (UMR 8504)
 Nora MAREÏProdig : Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique (UMR 8586)

Présentation :

Les travaux du Groupe de Travail (GT) “Réseaux, infrastructures, services : regards croisés” traitent de la remise en cause contemporaine de la figure “classique” du réseau conçu comme un ensemble hiérarchisé d’infrastructures à vocation universelle et piloté de manière centralisé. L’enjeu est de mettre à jour les nouvelles figures du réseau et d’observer la traduction localisée et différenciée de réseaux de différentes natures (transport, eau, électricité, numérique, assainissement, etc.) à des échelles et dans des contextes divers.

L’objectif du GT est d’assumer une réflexion pluridisciplinaire sur les réseaux et leur évolution, au croisement de l’histoire, de la géographie, de l’économie, de l’urbanisme et des différentes sciences sociales. Différentes variables qui conduisent à penser différemment la question de la relation réseaux, infrastructures et territoires dans des contextes territoriaux variés sont principalement étudiées : la question numérique dans les réseaux, les enjeux environnementaux dans les réseaux, la décroissance et le vieillissement des réseaux, le financement et la contribution des entreprises de réseau à la production urbaine, la légitimité des grandes infrastructures et la vulnérabilité des réseaux.

Les travaux du GT assument également une entrée par les services. La thématique de la rétraction des services et des commerces dans les villes petites et moyennes en décroissance en Europe et la question des services essentiels (eau, assainissement, électricité) dans les villes du sud sont ainsi deux questions au cœur des travaux du groupe.

Dans ces différentes recherches, le GT adopte une posture de décloisonnement des contextes d’analyse en proposant des regards croisés, notamment entre Nord et Sud sur cette question de l’évolution des réseaux (les variables du changement), des services (évolution, rétraction) et des infrastructures associées (rôle de l’action publique, levier de développement économique).

Mots-clés :

Réseaux, infrastructures, mobilité, services, décroissance, systèmes urbains, logistique, action publique, regards croisés.

Terrains de recherche :

  • Europe (en particulier la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni) ;
  • Amérique du Nord (en particulier le Canada) ;
  • Afrique – Maghreb (en particulier le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal et l’Afrique du Sud) ;
  • Asie (en particulier l’Inde, la Chine et le Japon).

Publications :

  • AVELINE N., BLONDEAU G. 2019, “The political economy of transit value capture : the changing business model of the MTRC in Hong Kong”, Urban studies, Volume: 56 issue: 16, page(s): 3415-3431.
  • BARLES S., GUILLERME A., 2014, “Paris : a history of water, sewers, and urban development”, p. 384-409, in : TvedtT., Oestigaard, T. (eds.). A History of Water, Series 3, Vol. 1. From Jericho to Cities in the Seas : A History of Urbanization and Water Systems,. Londres : IB Tauris.
  • BERROIR S., FOL S., QUÉVA C., SANTAMARIA F., (2019), “Villes moyennes et dévitalisation des centres : les politiques publiques face aux enjeux d’égalité territoriale”, Belgeo, Vol. 3, pp.
  • BRÈS A., 2015, Les figures discrètes de l’urbain, à la rencontre des réseaux et des territoires, MétisPresses, Genève, 172 pages.
  • BRETAGNOLLE A., FRANC A., 2017, “Emergence of an integrated city-system in France (XVIIth–XIXth centuries): evidence from toolset in graph theory”, Historical Methods: A Journal of Quantitative and Interdisciplinary History, 50-1, pp. 49-65.
  • CRIQUI L., ZERAH MH., 2010, “Lost in transition ? Comparing strategies of electricity companies in Delhi.”, Energy Policy, 78 (March), 179-188
  • DE BERCEGOL R., 2015, “L’assainissement d’une grande métropole en développement : l’échec des tuyaux à Delhi”, Urbanités, N°6, la ville et les tuyaux, en ligne.
  • FOL S., GALLEZ C., (2017), “Evaluer les inégalités sociales d’accès aux ressources. Intérêt d’une approche fondée sur l’accessibilité”, Revue Internationale d’Urbanisme, N°4.
  • LOMBARD J., 2015, Le monde des transports sénégalais – ancrage local et développement international, IRD éditions.
  • MAREÏ N., DEBRIE J. et LOMBARD J., 2019, “Sur la route des métropoles logistiques du Sud. L’exemple de Casablanca”, Urbanités, #11 / Bouger en ville, en ligne.
  • MAULAT J., PAULHIAC-SCHERRER F., SCHERRER F., 2018, “Les projets novateurs de Transit-oriented development dans le Grand Montréal : conception, mise en œuvre et effets d’un nouvel instrument d’urbanisme”, Métropoles, n°23.
  • NINOT O., PEYROUX E. 2019, “De la « smart city » au numérique généralisé : la géographie urbaine au défi du tournant numérique”, L’Information géographique 2019/2 (Vol. 83).
  • SCHIRRER M., “Le réseau numérique, source de polycentrisme ?”, Parole publique, 2013, 2 pages
  • HEITZ A., LAUNAY P., BEZIAT A., (2019) Heterogeneity of Logistics Facilities: An Issue for a Better Understanding and Planning of the Location of Logistics Facilities, European Transport Research Review, 11:5, [En ligne à l’adresse : https://doi.org/10.1186/s12544-018-0341-5 ]