17/11/16 – Journée d’étude « Caractérisation et spatialisation des ressources siliceuses en Préhistoire »

Archéologie

Le Groupe de Travail « Changements environnementaux et sociétés dans le passé » du LabEx DynamiTe organise une journée d’étude sur le thème « Caractérisation et spatialisation des ressources siliceuses en Préhistoire : les silex du Bassin parisien et les obsidiennes du Proche Orient ». Elle se déroulera :

le jeudi 17 novembre 2016
de 10h à 17h
Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie René GINOUVÈS (salle du conseil – 4e étage)
21 allée de l’Université – 92000 Nanterre

Télécharger le programme de l’évènement :

Depuis la préhistoire, l’homme a entretenu des contacts étroits avec son environnement, en particulier dans le cadre de l’exploitation des matières premières minérales indispensables aux activités économiques des sociétés anciennes. Leurs systèmes économiques sont fondés en grande partie sur l’acquisition, l’exploitation, la diffusion de matière première minérale nécessitant une connaissance des gisements géologiques (ou gîtes). C’est le cas en particulier des ressources siliceuses (silex, obsidienne, jaspe, quartzite, etc.) indispensable à la réalisation d’armes de chasse et de guerre mais également d’outils.

La recherche archéologique qui tente de définir des territoires exploités des sociétés préhistoriques nécessite donc une caractérisation pétrographique et cartographique des ressources géologiques mais également une caractérisation des besoins de ses sociétés, nomades ou sédentaires, sociétés plus ou moins hiérarchisées, mettant en œuvre des techniques d’exploitation et de diffusion de ces matières premières lithiques.

Cette journée d’étude aborde le thème de la caractérisation (pétrographiques, géochimique) et de la spatialisation des ressources siliceuses en présentant les approches et les résultats obtenus dans deux recherches en cours, soutenues par le LabEx DynamiTe : les silex du Bassin parisien et les obsidiennes de Turquie. Que ce soit dans le Bassin parisien ou en Anatolie, la détermination de l’origine géographique des matériaux utilisés en Préhistoire est cruciale pour comprendre l’organisation des sociétés au sein d’un territoire. La localisation des gîtes de matière première siliceuse s’effectue en trois étapes : prospection géologiques, caractérisation et cartographie. Le mode d’acquisition des matières premières et les distances de circulation de ses matériaux, sous toutes ses formes, doivent alors être estimés.

Les recherches en cours soutenues par le LabEx DynamiTe seront présentées à des invités d’autres laboratoires, travaillant sur des espaces différents (Bassin aquitain, Massif central, Bassin de Mons). Cette journée sera découpée selon deux thématiques, caractérisation géochimique (matin), caractérisation et spatialisation des matériaux (après-midi).

Contacts : Gabriel TEURQUETYFrançois GILIGNY et Christophe PETIT