Contrats doctoraux et post-doctoraux – Campagne 2021 : résultats

Tasse, ordinateur et cahier
Photo : John Beans (Creative Commons)

Au titre de sa campagne 2021, le LabEx DynamiTe finance 2 contrats doctoraux (3 ans) et 3 contrats post-doctoraux (1 an).

Les auditions se sont déroulées les jeudi 8 et vendredi 9 juillet 2021. Après délibération du jury de sélection, voici les résultats :

Contrats doctoraux 

Candidates sélectionnées :

Evdokia KOSTOUDI
« Du temple à l’église : Repenser la christianisation en Attique à travers la mise en place d’une base de données spatiale en 4D. »
Thèse encadrée par François GILIGNY (UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État) et Platon PÉTRIDIS (UMR 8167 Orient et Méditerranée).
Thèse rattachée au Groupe de Travail « Construction de la spatialité dans les sociétés anciennes ».

Constance THIROUARD
« Le peuplement thuléen du nord-ouest de l’Alaska entre 1200 et 1850 apr. J.-C.
Dynamiques de transition, diffusion et hiérarchisation spatiales. »

Thèse encadrée par Claire ALIX et Brigitte FAUGÈRE (UMR 8096 ArchAm).
Thèse rattachée au Groupe de Travail « Territoires culturels et circulations des sociétés anciennes ».

Candidats sur liste complémentaire :

1er – Marcos Tulio COLINA LOPEZ
« Hybridation des modèles et des savoirs dans la fabrique de l’espace public au Venezuela. Analyse de projets émergents dans les « Barrios » autoconstruits de Caracas. »
Thèse encadrée par JODELLE ZETLAOUI-LÉGER (UMR 7218 LAVUE).

2e – Luc SANDEVOIR
« Trajectoires hydrosédimentaires dans les paysages d’agriculture itinérante sur brûlis dans le nord du Laos : dégradation de l’environnement et risques contemporains. »
Thèse encadrée par Laurent LESPEZ (UMR 8591 LGP).

3e – Thomas LAGANE
« Gestion des ressources sylvicoles et des espaces du Néolithique à l’époque romaine dans les zones humides du Nord-Ouest de l’Europe. Analyses dendro-archéologiques et spatiales des chemins de planches des tourbières de Basse-Saxe (Allemagne). »
Thèse encadrée par François GILIGNY (UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État).

4e – Paul CHENUET
« Minorités sexuelles et de genre en milieu rural : quelles spatialités à l’épreuve de l’hétéronorme ? »
Thèse encadrée par Nadine CATTAN (UMR 8504 Géographie-cités).

Contrats post-doctoraux

Candidat·e·s sélectionné·e·s :

Jean-Philippe COLLIN
« Réseaux de diffusion et transferts techniques. Les sites miniers de Moyenne Belgique au tournant des 5e et 4e millénaires, entre concurrence et complémentarité. »
Projet encadré par Françoise BOSTYN (UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État).
Post-doctorat rattaché au Groupe de Travail « Territoires culturels et circulations des sociétés anciennes ».

Solène MARION DE PROCÉ
« Stratégies et modalités d’appropriation d’un territoire insulaire en mer Rouge méridionale. Analyse du paysage, des productions et des interactions dans l’archipel des îles Farasân (Ie – IIIe siècles). »
Projet encadré par François CHAUSSON (UMR 8210 ANHIMA).
Post-doctorat rattaché au Groupe de Travail « Construction de la spatialité dans les sociétés anciennes ».

Ronan MUGELÉ
« Conflictualités et agriculture périurbaine au Sahel : l’essor des « jardins » de N’Djaména (Tchad) entre élites urbaines et populations marginalisées. »
Projet encadré par Cécile FALIES (UMR 8586 PRODIG).
Post-doctorat rattaché au Groupe de Travail « Métropolisation et espaces ruraux : comparaisons Nords/Suds ».

Candidat·e·s sur liste complémentaire :

1er – Thibault BECHINI
« Les territoires du changement technique. Quartiers périphériques et nouvelles pratiques de construction à Marseille (1870-1900). »
Projet encadré par Charlotte VORMS (UMR 8058 CHS).

2e – Mathilde JEAN
« Terroir artisanal et céramique : savoir-faire et ressources naturelles au Proche-Orient à l’aube de l’urbanisation. »
Projet encadré par François GILIGNY (UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État).

3e – Benjamin GEHRES
« Mécanismes de peuplement et interactions sociales au Néolithique ancien. Une approche archéométrique de la territorialité durant le Rubané en Alsace. »
Projet encadré par Louise GOMART (UMR 8215 Trajectoires. De la sédentarisation à l’État).

4e – Johann BEGEL
« Pratiques religieuses et territoires : étude régionale du rayonnement de Tikal dans les basses terres mayas du Préclassique moyen au Classique terminal (600 av. – 950 apr. J.-C.). »
Projet encadrée par Marie-Charlotte ARNAULD (UMR 8096 ArchAm).

5e – Marylise ONFRAY
« MOBIL-HOM(M)E Une anthropisation du milieu dès le Mésolithique dans la moitié nord de la France ? Apport de la géoarchéologie des modes d’occupation des sols. »
Projet encadrée par Colas GUERET (UMR 7041 ArScAn).

Félicitations aux candidat·e·s selectionné·e·s, et merci à toutes celles et tous ceux qui ont pris part à cette campagne de recrutement.