Contrats post-doctoraux – Campagne 2015 : Contrat n° 1

Contrat Post-doc n° 1
« Ports fluviaux de l’Égypte et du Proche-Orient ancien ».

Groupe de Travail : « Constructions plurielles de l’espace »

La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au 26 avril 2015 (inclus).
Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement

Description du Poste

Proposition de recherche :

Alors que tant le territoire de l’Égypte ancienne que celui de la Mésopotamie furent modelés par d’importants fleuves (le Nil d’une part, le Tigre et l’Euphrate de l’autre), aucune étude n’a jamais été systématiquement conduite sur l’un des principaux aménagements en rendant l’exploitation possible : les ports. Pourtant, ces infrastructures indispensables en rythmaient le cours, favorisant la navigation, les échanges et apparaissant comme autant de points stratégiques.

L’objectif du programme est de comprendre comment les ports fluviaux ont construit les espaces anciens dans une approche multiscalaire. À l’échelle locale, il s’agit d’étudier la construction spécifique des espaces associés aux ports et notamment leur incidence sur la géographie humaine. Les travaux déjà menés dans le cadre du groupe Fleuves et territoires ont en effet mis en évidence que la présence d’un port joue un rôle essentiel dans l’attraction et la fixation de populations considérées comme mobiles : marchands, bateliers, charpentiers mais aussi pêcheurs. Cette dimension, souvent négligée dans les études sur les implantations portuaires, est pourtant essentielle dans les contextes égyptien et mésopotamien marqués par une faible démographie et le prix élevé de la main d’œuvre notamment spécialisée. À l’échelle régionale, les ports occupent une place centrale dans la circulation des biens et des personnes. Zones privilégiées de taxation et de péage, elles permettent de contrôler de manière efficace ce qui transite. Les ports correspondent souvent à des zones de rupture de charge et de transbordement des marchandises où se relaient transport fluvial et caravanier.

Un des enjeux de ce projet est d’analyser comment la présence d’un port construit l’espace à la fois à l’échelle locale (constructions d’équipements et aménagements spécifiques) et à l’échelle régionale (régulation des flux).

Missions et activités :

La/le post-doctorant(e) recruté(e) aura pour tâche :

  • l’analyse de la stratégie d’implantation des ports : les villes portuaires se développent-elles à partir d’un site portuaire favorable ou bien le port est-il rendu nécessaire par la présence d’une ville qui doit être ravitaillée en toutes sortes de biens ? Des institutions comme les palais ou les temples disposent-elles de ports particuliers leur permettant de gérer des flux de personnes et de marchandises indépendamment ? D’autres facteurs doivent également être considérés : la volonté d’organiser le territoire ? Ainsi, un port créé par Thoutmosis III à Mi-Our (Gourob), pour desservir son palais-harem nouvellement construit, constituait également une étape importante de l’implantation de la couronne dans la zone stratégique du Fayoum ;
  • l’étude de l’intégration de la zone portuaire au tissu urbain et son emprise sur le territoire de la ville. Les débordements des fleuves pouvant être ravageurs, beaucoup de cités furent bâties à quelque distance de l’eau ou sur une éminence. Les installations portuaires étaient-elles insérées dans la ville ou occupaient-elles un espace spécifique plus près du fleuve ?

Délivrables :

Le/la post-doctorant(e) alimentera le carnet de recherches d’ores et déjà ouvert sur hypothèses (fleuves.hypotheses.org). À l’issue du contrat, les résultats feront l’objet d’une publication de synthèse dans une revue internationale de rang A. L’article sera soumis à Journal of Egyptian history ou à Akkadica en fonction de la spécialité du ou de la post-doctorant(e) recruté(e).

Collaborations prévues

La/le post-doctorant(e) sera rattachée au laboratoire ArScAn (UMR 7041) à Nanterre et travaillera en collaboration avec les chercheurs et enseignants-chercheurs participant aux travaux du groupe Fleuves et territoires. Constitué dans le cadre du labEx DynamiTe en décembre 2013, ce dernier associe des archéologues et des historiens spécialistes des mondes anciens issus de plusieurs laboratoires (UMR 8167 Orient et Méditerranée, 8120 ANHIMA) et de plusieurs universités (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, université de Bretagne).

Compétences et Aptitudes requises
  • Être titulaire d’un doctorat en histoire ou en archéologie du Proche-Orient ancien ou en égyptologie ;
  • connaissance de la thématique du sujet du fait de ses études doctorales ou de ses expériences ;
  • connaissance des références et débats scientifiques sur ces thématiques dans les disciplines autres que la sienne ;
  • maîtrise parfaite du français et de l’anglais. Une bonne connaissance de l’allemand sera appréciée ;
  • capacité à travailler dans une équipe pluridisciplinaire.

Informations complémentaires

Début du contrat : entre le 01/09/2015 et le 01/12/2015 (au choix)

Durée du contrat : 1 an

Laboratoire d’affectation : ArScAn – Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès – 21, allée de l’Université – 92023 Nanterre

Référente : Aline TENU (UMR 7041 ArScAn)

Rémunération nette mensuelle : environ 2324€

Contact :

Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement

Le dossier de candidature devra être envoyé par formulaire électronique (http://www.form-labex-dynamite.com/postdoc/fr/). Il devra démontrer l’adéquation au profil du poste (missions et compétences requises). Il comprendra :

  • le Projet de recherche (3 à 5 pages) ainsi qu’un résumé (2000 signes espaces compris) en précisant le socle théorique, l’expérimentation sur des matériaux empiriques, la méthodologie ainsi que la faisabilité et le calendrier ;
  • une lettre de motivation ;
  • un Curriculum Vitae ;
  • la liste des publications avec les liens internet (si possible) ;
  • le rapport de soutenance (sauf pour les candidats étrangers) ;
  • une copie du diplôme de Docteur(e) (ou attestation). La thèse doit avoir été soutenue depuis moins de 5 ans.

La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au 26 avril 2015 (inclus).

A l’issue de l’acte de candidature, la fiche de renseignements récapitulative transmise automatiquement par e-mail devra être envoyée signée par courrier postal (cachet de la poste faisant foi) ou déposée en main propre dans les bureaux du LabEx DynamiTe (190-198 avenue de France, bureau 008 ou 004 Aile A, 75013 Paris) avant la date limite de candidature.

Pour information, à l’issue de la date limite de candidature, le LabEx contactera le référent potentiel et le(s) Directeur(s) des unités d’accueil potentiel(s), et ajoutera deux lettres d’accueil dans le dossier de candidature.

Les candidat(e)s retenu(e)s après examen des dossiers et auditions (qui se dérouleront la semaine du 15 juin 2015) seront tenu(e)s informé(e)s des résultats à partir du 22 juin 2015.

Retour en haut de page