Contrats post-doctoraux – Campagne 2017 : Contrat n° 1

Contrat post-doctoral 01
« Logiques et acteurs de la rétraction des services de soins hospitaliers en France »

Groupes de Travail : « Réseaux et territoires »

La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au mardi 18 avril 2017 (inclus).
Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement

Description du poste

La France a connu récemment une restructuration de son armature de services, avec une réduction de leur présence dans certains territoires, dans le cadre de la mise en œuvre de la Révision Générale des Politiques Publiques (2007), et de la Modernisation de l’action publique (2012). Ce mouvement de rationalisation et de redéploiement de la carte des services publics concerne particulièrement les services hospitaliers (Delas, 2011 ; Vigneron 2011 ; Subra, 2014) avec une réduction de la présence des soins dans l’espace. Cette évolution, qui n’est pour l’instant pas documentée de manière précise et sur longue période, semble témoigner d’un mouvement plus général de retrait des services publics dans le système des villes françaises.

Problématique et hypothèses

Comment s’organise le retrait des services hospitaliers dans l’espace français et quelles en sont les implications pour les territoires locaux ? Quels services hospitaliers (privés et publics, maternité, médecine, chirurgie, urgences) sont concernés ? Quelles villes et régions sont affectées ? Ce retrait remet-il en cause la base économique des territoires dans lesquels il se produit et remet-il en cause l’égalité d’accès aux services de soins ? Quelles logiques permettent de l’expliquer ?

Des méthodes mixtes, quantitatives et qualitatives

Il s’agira de compléter une base de données longitudinale sur les établissements de soins constituée à partir des fichiers FINESS pour la période 1997-2015, et de construire des indicateurs de rétraction, afin de tester des facteurs explicatifs de cette rétraction.

Une enquête qualitative visant à mettre en lumière les logiques qui sous-tendent le processus de rétraction et la manière dont les acteurs y réagissent sera menée dans une ville concernée par la rétraction des services de soins.

Aspects novateurs du projet

La construction d’une base de données longitudinale sur le temps long et l’élaboration d’indicateurs de rétraction constituent les aspects novateurs du projet.

Valorisation des résultats

Les résultats seront valorisés à la fois sur le plan académique et auprès des acteurs du monde professionnel à travers la participation à des séminaires de présentation des résultats aux acteurs partenaires du projet (voir infra), aux colloques de l’ASRDLF et de l’AAG 2018. Au moins deux publications seront proposées dans des revues de géographie de rang A.

Collaborations prévues

Le post-doctorat s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche sur la rétraction des services et commerces dans les villes petites et moyennes, associant, par ses participants, de nombreux partenaires scientifiques (UMR Géographie-cités, CNAM, ENS de Lyon, CERAMAC, Université de Strasbourg, Université de Saragosse, Université Paris Est).

Deux partenariats institutionnels ont également été mis en place avec la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC) et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).

Compétences et aptitudes requises
  • Doctorat en géographie intégrant une dimension de traitement de données et d’analyse spatiale ;
  • compétences en matière de constitution de base de données géoréférencées ;
  • compétences en matière de traitement, d’analyse et de représentation spatiale des données : maîtrise des logiciels SIG, SAS, R ;
  • construction d’indicateurs d’état et de changement ;
  • compétences en matière d’analyse qualitative et en particulier d’enquête auprès des acteurs et d’analyse des politiques publiques.

Informations complémentaires

Début du contrat : 1er septembre 2017

Durée du contrat : 1 an

Responsables du/de la post-doctorant(e) : Sylvie FOL, Sophie BAUDET-MICHEL, Christophe QUEVA

Laboratoires d’affectation : UMR Géographie-cités (8504) – 13 rue du Four, 75006 Paris

Rémunération nette mensuelle : environ 2 324 €

Contact :

Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement

Le dossier de candidature devra démontrer son adéquation au profil du poste (missions et compétences requises). Il devra être transmis par formulaire électronique (http://www.form-labex-dynamite.com/postdoc/fr/). Il comprendra :

  • le Projet de recherche (5 pages maximum) en précisant la problématique, la méthodologie, le travail empirique (terrain, données) ainsi que la faisabilité et le calendrier ;
  • une lettre de motivation ;
  • un Curriculum Vitae ;
  • la liste des publications avec les liens internet (si possible) ;
  • le mémoire de thèse au format .PDF ;
  • le rapport de soutenance (sauf pour les candidats ayant soutenu leur thèse à l’étranger et pour les candidats ayant soutenu leur thèse trop récemment. Ces derniers doivent alors transmettre une attestation de soutenance de thèse avant le jeudi 15 juin 2017 délivrée par la personne Responsable de l’École Doctorale) ;
  • une copie du diplôme de Docteur(e), ou attestation (la thèse doit avoir été soutenue depuis moins de 5 ans, et avant le jeudi 15 juin 2017 ).

 La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au mardi 18 avril 2017 (inclus).

Pour information, à l’issue de la date limite de candidature, le LabEx contactera le(s) Directeur(s) des unités d’accueil concernée(s), et lui/leur demandera une lettre d’accueil signée finalisant le dossier de candidature.

Ce profil post-doctoral est ouvert au concours en même temps que 2 autres profils post-doctoraux. Cependant, seuls 2 des 3 profils seront pourvus par les 2 candidat(e)s sélectionné(e)s (ces dernier(e)s ne pourront pas être recruté(e)s sur le même profil).
Les trois profils seront pourvus.

Les candidat(e)s retenu(e)s après examen des dossiers et auditions (qui se dérouleront le jeudi 15 juin 2017) seront tenu(e)s informé(e)s des résultats à partir du vendredi 16 juin 2017.

Retour en haut de page