Professeurs invités

Depuis son lancement en 2012, le LabEx DynamiTe a accueilli 7 professeurs invités.

Eduarda MARQUES DA COSTA - Université de Lisbonne (Portugal)

Eduarda MARQUESDans le cadre de ses travaux, le Groupe de Travail « Intégrations régionales » du LabEx DynamiTe a invité Mme Eduarda MARQUES DA COSTA pour une période d’un mois, à compter du 18 janvier 2016.

Eduarda MARQUES DA COSTA est Professeure associée à l’Institut de Géographie et d’Aménagement du Territoire de l’Université de Lisbonne et chercheure au Centre d’Études Géographiques de la même Université, où elle coordonne le groupe de recherche « MOPT – Modelação, Ordenamento e Planeamento Terrritorial » (« Modélisation, Planification et Aménagement Territoriale »).

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Eduarda MARQUES DA COSTA et les chercheurs du LabEx DynamiTe, vous pouvez consulter l’article que nous avons publié à ce sujet.

 Vous pouvez également lire l’interview qu’elle nous a accordé :

 Pouvez-vous nous en dire plus sur votre expérience en tant que professeure invitée du LabEx DynamiTe ?

Je suis géographe et spécialiste de l’aménagement ainsi que professeur à l’Institut de géographie et d’aménagement du territoire à l’Université de Lisbonne. D’un point de vue professionnel, le mois que j’ai passé au LabEx a été passionnant. J’ai passé ce mois à travailler avec Frederic SANTA MARIA, et j’ai eu l’opportunité de rencontrer de nouveaux collègues et d’en revoir certains que j’avais déjà croisés lors de précédents projets et partenariats.

Pendant ma visite, j’ai donné des conférences pour le Master M2 ADL- Aménagement et Développement Local, sur des sujets en rapport à la « Surveillance et l’évaluation du processus de planification – l’exemple de la politique de cohésion ». J’ai également donné deux conférences pour le LabEx DynamiTe, la première sur « Les services d’intérêt général et la cohésion territoriale dans l’Union européenne », et la seconde intitulée « Les villes saines : des concepts à l’aménagement urbain ». Deux très bons moments de discussion dans un contexte multidisciplinaire.

 Quels sont les apports d’une telle expérience dans vos recherches ?

L’expérience a été positive. Ces dernières années, j’ai réalisé des recherches sur la politique de cohésion et sur les systèmes d’évaluation, mais également sur l’aménagement du territoire dans un contexte européen. J’étudie également les villes-santé et les stratégies d’urbanisme.

Ce séjour a non seulement été l’occasion d’obtenir de nouvelles références spécifiques sur ces sujets, mais il m’a également donné la possibilité d’échanger des idées et des sujets de recherche avec des collègues. Dans ce contexte, l’entrevue avec le « CGET- Département Mission des affaires européennesBureau de la cohésion territoriale et urbaine » et la prise de contact avec le « Réseau français des Villes-santé de lOMS » représentent d’autres opportunités de développement pour mes recherches appliquées.

 Après cette expérience au sein du LabEx DynamiTe, comment allez-vous continuer à collaborer avec ses chercheurs ?

Ma première coopération avec des chercheurs de l’Université de Paris remonte à 1998, dans le cadre du Schéma Aménagement du Territoire Européen. J’ai ensuite travaillé sur le projet Eurobroadmap du FP7, et j’ai récemment participé en tant qu’expert national au projet ESPON-Cadec – valorisation et diffusion des concepts ESPON, un projet coordonné par Frédéric SANTA MARIA.

Nous sommes actuellement en train de préparer deux réseaux pour deux nouveaux projets. Si les demandes aboutissent, nous travaillerons ensemble pendant les 3 prochaines années, ce qui représente une bonne opportunité de rédaction d’articles et d’intégration de jeunes chercheurs.

En matière de publication, le professeur Frédéric SANTA MARIA et moi même sommes en train de préparer un article commun sur la mise en œuvre de l’aménagement du territoire dans nos deux pays.

 Quelle a été votre meilleure expérience au cours de votre séjour ?

J’ai vraiment apprécié l’ensemble du séjour. Je peux peut-être souligner la rencontre avec les autres universitaire lors des cours de Master ou la possibilité de discuter de mes recherches au fil des entrevues et des discussions avec mes collègues.

Rafael COBOS - Université Autonome du Yucatan à Merida (Mexique)

Rafael COBOSDans le cadre de ses travaux, le Groupe de Travail « Changements environnementaux et sociétés dans le passé » du LabEx DynamiTe a invité M. Rafael COBOS pour une période de trois mois, à compter du 11 janvier 2016.

Rafael COBOS est Professeur à l’Université Autonome du Yucatan à Merida. Ses recherches sont centrées sur le changement climatique, la colonisation au cours de la période classique de la Péninsule du Yucatan, du Belize et du Salvador, ainsi que sur les questionnements liés à la complexité sociale, l’urbanisme et les villes, le commerce et les échanges, et la spécialisation économique.

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Rafael COBOS et les chercheurs du LabEx DynamiTe, vous pouvez consulter l’article que nous avons publié à ce sujet.

 Vous pouvez également visionner l’interview qu’il nous a accordé.

Ana LANNA et Renato CYMBALISTA - Université de São Paulo (Brésil)

Renato CYMBALISTADans le cadre de leurs travaux, les Groupes de Travail « Produire la ville “ordinaire” » et « Mobilité » du LabEx DynamiTe ont invité Mme Ana LANNA et M. Renato CYMBALISTA pour une durée d’un mois entre novembre et décembre 2015.

Ana LANNA et Renato CYMBALISTA sont Professeurs à l’Université de São Paulo, au Département d’Histoire de l’Architecture.

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Ana LANNA, Renato CYMBALISTA et les chercheurs du LabEx DynamiTe, vous pouvez consulter l’article que nous avons publié à ce sujet.

 Vous pouvez également visionner l’interview qu’ils nous ont accordé.

Rachel SILVEY - Université de Toronto (Canada)

Rachel SILVEYDans le cadre de ses travaux, le Groupe de Travail « Mobilité » du LabEx DynamiTe a invité Mme Rachel SILVEY pour une période d’un mois et demi, du 10 février au 23 mars 2015.

Professeure à l’Université de Toronto, Rachel SILVEY figure parmi les spécialistes les plus reconnues de la géographie des mobilités, des migrations et du genre. Elle a publié de nombreux articles sur la relation entre mobilités et spatialités, notamment sous l’angle d’une lecture scalaire.

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Rachel SILVEY et les chercheurs du LabEx DynamiTe, vous pouvez consulter l’article que nous avons publié à ce sujet.

 Vous pouvez également visionner l’interview qu’elle nous a accordé.

Olivier SYKES - Université de Liverpool (Royaume-Uni)

Olivier SYKESDans le cadre de ses travaux, le Groupe de Travail « Réseaux et territoires » du LabEx DynamiTe a invité M. Olivier SYKES pour une période de deux mois, du 28 octobre au 20 décembre 2014.

Olivier SYKES est conférencier à l’Université de Liverpool. Ses recherches se concentrent principalement sur l’européanisation, la planification comparative et les politiques urbaines.

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Olivier SYKES et les chercheurs du LabEx DynamiTe, vous pouvez consulter l’article que nous avons publié à ce sujet.

 Vous pouvez également visionner l’interview qu’il nous a accordé.

Joaquin FARINÓS DASÍ - Université de Valence (Espagne)

Joaquin FarinosDans le cadre de ses travaux, le Groupe de Travail « Intégrations régionales » du LabEx DynamiTe a invité M. Joaquin FARINÓS DASÍ pour une période de trois mois, du 1er mars au 31 mai 2014.

Joaquin FARINÓS DASÍ est géographe, professeur de géographie régionale à l’Université de Valence et responsable du pôle Développement territorial, Gouvernance et Environnement à l’Institut pour le Développement Locale en Espagne. Il est engagé dans plusieurs projets de coopérations européennes.

 Pour en apprendre plus sur la collaboration entre Joaquin FARINÓS DASÍ et les chercheurs du LabEx DynamiTe, découvrez l’interview qu’il nous a accordé :

 Que connaissiez-vous du LabEx DynamiTe avant de le rejoindre en tant que professeur invité ?

Mon premier contact avec le LabEx DynamiTe s’est fait au travers de discussions concernant les différentes options dont je disposais pour financer mon séjour en tant que professeur à Paris.

En l’intégrant, j’ai eu l’occasion d’en apprendre plus sur son organisation, ses Groupes de Travail et ses activités, surtout en matière de formation. J’ai en effet eu la chance d’être intégré au programme de Master de l’Université Paris 7 Denis Diderot (Master 2 Aménagement et développement local, Master 1 Métiers des études, du conseil et de l’intervention, option aménagement et développement local) afin de donner des enseignements.

 Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le LabEx en tant que professeur invité ?

Il y a deux raisons à cela. La première est d’ordre pratique : je connaissais déjà les travaux de recherche de certains membres du LabEx DynamiTe, que j’avais rencontrés auparavant pour différents types de collaborations.

La seconde raison tient plus aux thématiques du LabEx : je suis un géographe, intéressé par des sujets tels que les sciences humaines et sociales, la géographie régionale et spatiale, ainsi que les politiques urbaines. Au sein du LabEx DynamiTe, j’ai pu profiter du regard croisé de différents chercheurs en sciences humaines et sociales, dans un cadre stimulant.

 Quelle influence cette expérience a-t-elle eu sur vos recherches ?

Cela a été particulièrement bénéfique pour moi de prendre part à plusieurs activités du LabEx, notamment aux séminaires thématiques à l’Institut de Géographie, qui fait office de référence en matière de géographie au niveau européen.

Cela m’a offert l’opportunité d’en apprendre plus sur de nouveaux travaux de recherche développés par des spécialistes en sciences sociales, géographes mais aussi économistes, politologues et spécialistes juridiques et administratifs. J’ai pu, grâce à cela, compléter mes perspectives initiales sur la façon d’aborder et d’analyser des sujets comme la géographie politique et régionale, et la manière dont les territoires et la société politique sont liés.

Cela s’est révélé très intéressant d’appréhender ces aspects sous un nouvel angle. Une vraie source d’inspiration, et une manière stimulante d’envisager les processus de territorialisation. D’ailleurs, à la suite d’échanges avec de nombreux membres du LabEx DynamiTe à ce sujet, nous avons décidé d’initier un accord de collaboration afin de développer plusieurs activités. Parmi elles, un projet éditorial qui sera publié à la fin de l’année 2015, et qui traitera de la question du territoire et des politiques d’aménagement, et de la façon de les placer au cœur des débats.

En résumé, ce séjour m’a permis d’en apprendre plus sur l’essence même du concept d’ « aménagement du territoire » à travers une approche multidisciplinaire, ce qui a constitué l’un des aspects les plus enrichissants de mon expérience au sein du LabEx DynamiTe.