Le LabEx

Le Laboratoire d’Excellence « Dynamiques Territoriales et Spatiales », ou LabEx DynamiTe, regroupe des laboratoires de recherche de haut niveau dans les domaines de la géographie, de l’histoire, de l’archéologie, de la sociologie, de l’anthropologie et de l’économie. Ses chercheur·euse·s ont pour ambition de faire fructifier les apports respectifs de leurs différents champs disciplinaires autour d’une question commune : celle de la territorialité.

Le LabEx entend valoriser ses travaux de recherches, et s’ouvrir au monde économique, aux agences de planification et aux acteurs régionaux. Pour ce faire, différents évènements sont organisés tout au long de l’année.
En savoir plus sur les évènements du LabEx

Il fédère 19 laboratoires, et regroupe environ 500 chercheur·euse·s.
En savoir plus sur l’Équipe

Les recherches menées au sein du LabEx sont articulées autour de 4 enjeux stratégiques, et sont assurées par 16 Groupes de Travail.
En savoir plus sur les recherches

Enfin, le LabEx a également un rôle de soutien à la recherche, notamment grâce au recrutement de doctorant·e·s et de post-doctorant·e·s.
En savoir plus sur les appels à candidatures

Le LabEx DynamiTe est financé par le programme « Investissements d’Avenir ».
Investir l'avenir

Il est géré par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Logo Paris 1

Qu’est-ce qu’un LabEx ?

Un Laboratoire d’Excellence, ou LabEx, est un projet soutenu par l’Agence Nationale de Recherche (ANR) dans le cadre du programme « Investissements d’Avenir ». Il s’agit de renforcer la visibilité internationale des meilleurs laboratoires français dans toutes les disciplines. L’objectif des LabEx est de doter les laboratoires ayant déjà une visibilité internationale de moyens significatifs pour leur permettre de faire jeu égal avec leurs meilleurs homologues étrangers, d’attirer des chercheur·euse·s et des enseignant·e·s-chercheur·euse·s de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation, de valorisation de haut niveau, ainsi qu’une politique de large diffusion des connaissances.