Poste d’Ingénieur de Recherches – « Ingénieur-e spécialisé-e en micromorphologie et sédimentologie »

Photo : Guillaume Goyette (Creative Commons)
 Cette offre a expiré. 

« Ingénieur-e de Recherches spécialisé-e en micromorphologie et sédimentologie pour analyser des échantillons provenant des fouilles du secteur Pi de Malia en Crète »

Date limite de candidature : mardi 3 avril 2018

Télécharger la fiche de poste complète :

Contexte :

Le projet de recherches archéologiques dans le « secteur Pi » de la ville de Malia (Crète, Grèce) a compris 5 campagnes de fouilles entre 2005 et 2014 et est actuellement en phase d’étude et de publication (sous la direction de Maia POMADÈRE). Il a permis d’explorer un quartier de la ville occupé du Bronze Ancien II au Bronze Récent I (env. 2800-1500 av. n. è.) situé à une centaine de mètres à l’ouest du palais de Malia.

18 prélèvements de sédiments pour une analyse micromorphologique ont été réalisés afin de répondre à des questions liées à l’organisation des espaces habités et à la gestion des ressources (espaces à ciel ouvert/couverts, techniques de construction en terre, types de traitement des produits agricoles) en complément d’autres études en cours (étude des restes végétaux, notamment des phytolithes ; analyses géochimiques des briques de terre crue).

Parallèlement à ce programme archéologique intra-site, un projet de recherches sur le paléoenvironnement de Malia est développé depuis 2015 (sous la direction de Laurent LESPEZ et Maia POMADÈRE), afin de développer les connaissances sur la paléogéographie de la plaine de Malia, les systèmes productifs à l’œuvre sur le territoire et les ressources sur lesquelles ils s’appuient, les formes de la mise en valeur et les risques (tsunami, tremblements de terre, incendies) qui pouvaient toucher les sociétés qui se sont succédé du Néolithique à l’époque moderne.

La recherche à mener dans le cadre de ce CDD se situe à l’intersection de ces deux projets.

Missions confiées :

  • Consolidation par résine et production de lames minces de grand format (14 x 6.5 cm) ;
  • étude des lames minces au microscope polarisant, afin de caractériser les modes de formations des couches archéologiques, de déterminer les techniques de construction en terre d’une part, et d’identifier la nature et le fonctionnement de l’espace (intérieur/ extérieur et types d’activités), d’autre part. L’étude doit en outre contribuer à l’établissement d’un référentiel des marqueurs sédimentaires et pédologiques des conditions locales afin de préciser les rythmes d’occupation et l’impact d’éventuels événements exceptionnels (incendie, tsunami, séismes).

Compétences demandées :

  • Connaissances en géomorphologie et sédimentologie ;
  • expérience en micromorphologie des sols et des sédiments archéologiques ;
  • connaissance approfondie des principales méthodes d’analyse sédimentologique et géochimique,de la préparation des lames minces au traitement et à l’interprétation des résultats ;
  • rigueur, régularité dans le travail, autonomie.

Conditions de recrutement :

La personne recrutée au sein du LabEx DynamiTe effectuera sa mission au sein de l’UMR 7041 – ArScAn, sous la responsabilité de Laurent LESPEZ et de Maia POMADÈRE (Groupe de Travail « Changements environnementaux et sociétés dans le passé »).

CDD de 2 mois (niveau de rémunération Ingénieur-e de Recherches) à compter du lundi 14 mai 2018.

Envoi des dossiers de candidature (CV + lettre de motivation) avant le mardi 3 avril 2018 à :