Poste d’Ingénieur d’Études – « Chargé(e) de la constitution et l’exploitation d’une base de données »

Base de données

« Chargé(e) de la constitution et l’exploitation d’une base de données décrivant les changements dans le réseau des établissements hospitaliers »

Date limite de candidature : jeudi 30 juin 2016

Télécharger la fiche de poste complète :

Contexte :

Cette demande s’articule au projet de recherche « La rétraction des services et commerces dans les villes petites et moyennes : logiques et acteurs », déposée à Paris I le 22 février 2016 par Christophe QUEVA, Sylvie FOL et Sophie BAUDET-MICHEL. Le projet vise à interroger les modalités des processus de retrait des services et à en établir les logiques spatiales et politiques. Alors que le déploiement des services d’intérêt général a été pensé dans une logique de desserte du territoire en réseau, comment s’articule leur décroissance dans le temps et dans l’espace et quels en sont les impacts territoriaux ? Nous proposons de commencer à interroger ce processus en nous appuyant sur l’exemple des services hospitaliers et en élaborant la base de données géo-référencée qui permettra d’en documenter les modalités spatiales.

Missions confiées :

Collecte et mise en forme des bases de données géo-référencées des établissements de soins. La collecte et la mise en forme des données s’appuieront sur l’exploitation de la base SAE ou de la base FINESS. Cette évolution spatiotemporelle sera documentée dans le périmètre des aires urbaines et des unités urbaines. La base de données évolutive (1968-2010) des villes françaises établie dans le cadre du GT Temps long pourra être utilisée.

Élaboration des indicateurs de la rétraction : L’ingénieur.e recruté.e construira des indicateurs d’états et de présence successifs et des indicateurs d’évolution (taux de croissance, trajectoires) permettant d’analyser le changement.

Interrogation de la relation entre rétraction hospitalière et décroissance urbaine. Les travaux conduits sur la base évolutive des villes dans le cadre du GT Temps Long ont permis de retracer les dynamiques démographiques différenciées des villes depuis la fin des années 1970. Plus de 503 villes ont ainsi été identifiées comme villes décroissantes, de manière continue ou sporadique (plus de deux périodes intercensitaires consécutives de décroissance). Il s’agira ici de tester une possible relation statistique entre décroissance démographique et décroissance des services de soins.

Profil recherché :

Niveau M2 géographie : base de données, analyse spatiale, SIG, géographie urbaine.

Compétences demandées :

  • constitution de base de données géo-référencées : maîtrise des logiciels SIG ;
  • construction d’indicateurs d’état et de changement ;
  • analyses statistiques, cartographie (logiciels Excel, ACCESS, SAS, R, SIG) ;
  • rigueur, précision, autonomie.

Conditions de recrutement :

La personne recrutée au sein du LabEx DynamiTe effectuera sa mission à l’UMR Géographie-cités (UMR 8504 – CNRS ; Université Paris 1 ; Université Paris Diderot), sous la responsabilité de Christophe QUEVA, Sophie BAUDET-MICHEL et Sylvie FOL.

CDD de 3 mois (niveau de rémunération Ingénieur d’Études) à compter du mois de septembre 2016.

Envoi des dossiers de candidature (CV + lettre de motivation) avant le jeudi 30 juin 2016 à :