Poste d’Ingénieur d’Études – « Chargé/e de poursuivre et terminer la cartographie de l’habitat du site maya de Naachtun »

Cartographie

« Chargé/e de poursuivre et terminer la cartographie, à partir d’une couverture Lidar à une échelle micro-régionale, de l’habitat du site maya de Naachtun ainsi que des aménagements agricoles et hydrauliques qui lui sont associés »

Date limite de candidature : mardi 20 juin 2017

Télécharger la fiche de poste complète :

Contexte :

Depuis quelques années, l’utilisation de couvertures LiDAR se multiplie en archéologie et en analyse des paysages. Les Basses Terres tropicales mayas (Sud Mexique et Guatemala) n’échappent pas à ce phénomène. Ces nouvelles images LiDAR démultiplient les efforts jusqu’à présent consentis sur le terrain et dans les prospections pédestres et vont permettre, à termes, de reconstituer les grandes dynamiques Homme-milieu aux échelles locale et micro-régionale. Le site de Naachtun est une capitale régionale majeure datant de la période classique (250-950/1000 apr. J.-C.), dont nous étudions, entre autres, depuis 2010, les relations Homme-milieu dans et autour de la cité, et ce au cours des trois derniers millénaires. Au cours de l’année 2016 une couverture LiDAR, « centrée » sur Naachtun, a été réalisée sur une surface de près de 140 km². L’image aujourd’hui disponible (geotiff et DEM), renouvelle complètement notre perception de la cité, de son extension, de son organisation et de son insertion dans le paysage. Depuis mars 2017, une étude interdisciplinaire de l’image LiDAR a été entreprise sous la forme de trois groupes de travail abordant principalement l’analyse du bâti, des milieux biophysiques (dont les formations végétales, les hydrosystèmes et les paysages) et l’étude des pratiques agraires (dont l’hydraulique et l’agroforesterie).

Missions confiées :

Réaliser la cartographie de la dernière fenêtre de 41 km² environ en y identifiant tous les vestiges anthropiques (structures du bâti, carrières, chaussées, réservoirs,…), et topo-géographiques (terrasses agricoles, parcelles, vestiges hydrauliques, zones humides,…) présents à l’intérieur de cellules de 500 m de côté.

Le travail sera organisé de la manière suivante :

  • identification et vectorisation de chaque vestige ;
  • création d’un jeu de données spatialisées correspondant aux grandes catégories de vestiges identifiés ;
  • renseignement des tables attributaires associées à chaque vestige ;
  • premières analyses spatiales (carte de répartition, densités…).

Profil recherché :

Titulaire d’un master 2 (équivalent Ingénieur d’Études).

Compétences demandées :

  • Rigueur, minutie et sérieux dans le travail ;
  • bonne connaissance des SIG (ArcGIS et QGIS en particulier) appliqués à l’imagerie LiDAR ;
  • maîtrise de l’analyse spatiale ;
  • sens de l’organisation ;
  • autonomie ;
  • connaissance minimale des contextes d’habitat en zone tropicale (si possible maya).

Conditions de recrutement :

La personne recrutée au sein du LabEx DynamiTe effectuera sa mission au sein de l’UMR Archéologie des Amériques (Archam : UMR 8096 du CNRS) sous la responsabilité de Philippe NONDÉDÉO (UMR 8096 Archam) et Cyril CASTANET (UMR 8591 LGP) (Groupe de Travail « Changements environnementaux et sociétés dans le passé » du LabEx DynamiTe).

CDD de 2 mois (niveau de rémunération Ingénieur d’Études) à compter du vendredi 1er septembre 2017

Envoi des dossiers de candidature (CV + lettre de motivation) avant le mardi 20 juin 2017 à :