Poste d’Ingénieur d’Études – Constitution d’une base de données

Ville de nuit
 Cette offre a expiré. 

Constitution d’une base de données décrivant les changements dans la répartition spatiale de quelques activités de commerce et services de proximité dans les villes françaises

Contexte :

Une réflexion sur la décroissance et le déclin urbain s’engage au sein du Groupe de Travail « Réseaux et Territoires » du Labex DynamiTe. Elle s’inscrit au croisement des travaux conduits sur la dynamique des systèmes de villes (BRETAGNOLLE et al. 2000, 2002, PAULUS 2004, PUMAIN et al. 1989) et sur les shrinkingcities (BARON et al. 2010, FOL et al. 2010, ROTH 2012). Elle se donne pour objectif d’interroger la manière dont les dynamiques spatio-temporelles de certaines activités de commerces et de services accompagnent la dynamique du système urbain. Après avoir sélectionné un ensemble d’activités pertinentes du point de vue de la rétraction et du déclin (CERAMAC, 2001), il s’agit dans un premier temps d’analyser la manière dont ces activités disparaissent, se rétractent, se concentrent dans l’espace des villes. On s’interroge ensuite sur la possibilité de formaliser de tels processus d’abandon, de disparition, de rétraction (BLIN 1992, MERCARTOR 1997). On s’appuiera à cette fin sur les cadres théoriques suivants : la théorie de la diffusion spatiale (SAINT-JULIEN, 1995 ; BAUDET-MICHEL 2001) qui précise les modalités du cheminement du changement dans les systèmes urbains, les travaux sur les effets de la contraction espace-temps et le court-circuitage des petites villes (BRETAGNOLLE 2009), les travaux plus englobant relatifs au changement dans les systèmes de peuplement et qui interrogent les formes de la permanence, des ruptures, des bifurcations dans l’évolution des systèmes de peuplement (SANDERS, 1999, ARCHAEOMEDES, 1998). On envisage enfin de questionner les interrelations entre dynamiques spatio-temporelle des services publics et dynamique spatiale des processus de déclin du point de vue des politiques d’implantation des services publics. Comment les ministères, leurs services déconcentrés et les agences de l’Etat ré-organisent-ils la trame des services publics ? Comment les villes et leurs acteurs répondent-ils à la perturbation que représentent le ou les départs de services publics, déconcentrés ou délégués.

Missions confiées :

Mission 1 : Sélection des services et commerces à observer, Identification et descriptions des sources et données disponibles

  • Revue bibliographique : revues d’histoire et de géographie, urbaine et rurale ;
  • Centre Maurice Halbwachs : Inventaire communal : Enquête auprès des communes de moins de 30000 habitants – 1969, 1979, 1988, 1998 ; http://www.cmh.ens.fr/greco/enquetes.php#DLOC ;
  • Insee : BPE ; depuis 2007 : annuel ; Potentiellement : Santé : ADELI ; SNIR

Mission 2 : Constitution et mise en forme de la base de données spatio-temporelle

  • Choix des sources ; choix des services et commerces
  • périmètres : les UU ayant eu plus de 2000 habitants à l’une des dates de recensement comprise entre 1962 et 2013.

Mission 3 : Exploitation de la base

  • Construction d’indicateurs de présence des équipements ;
  • construction d’indicateurs d’évolution de cette présence ;
  • analyses du changement, des évolutions ; représentations graphiques et cartographiques.

Profil recherché :

Niveau M2 géographie : base de données, analyse spatiale, SIG, géographie humaine et économique.

Compétences demandées :

  • revue bibliographique ;
  • constitution base de données géo-référencées : maîtrise des logiciels SIG ;
  • construction d’indicateurs d’état et de changement ;
  • analyse de données, (logiciels SAS, Air) ;
  • rigueur, précision, autonomie.

Conditions de recrutement :

L’Ingénieur/e d’Études recruté/e effectuera sa mission à l’UMR Géographie-Cités et travaillera en collaboration avec les ingénieurs (en particulier en cartographie et base de données).

CDD de 3 mois (niveau de rémunération Ingénieur d’Études) à compter de mai-juin 2015.

Envoi des dossiers de candidature (CV + lettre de motivation) avant le 1er avril 2015 à :

contact@labex-dynamite.com

Sophie BAUDET-MICHEL : sophie.baudet-michel@univ-paris-diderot.fr

Sylvie FOL : sfol@univ-paris1.fr

Contact : Sophie BAUDET-MICHEL (sophie.baudet-michel@univ-paris-diderot.fr)

Entretiens : entre le 7 et le 17 avril ; Institut de Géographie, 191 rue Saint-Jacques, Salle 109 OU salle 759, Université Paris Diderot, Bâtiment Olympe de Gouges, Place Paul Ricoeur – 75013 Paris